• Français
  • English
Menu principal
Accueil
Precious Planet
Raja Ampat
Misool CC
Projets
Assistance
Photos
Contacts
Newsletter
news
Requins Massacrés
Eco Construction
Rock Art
L'ile de Misool
Accueil


Image
(Photo E.B.)


Evolution géologique et bio diversité.

Les Raja Ampat, ou Archipel des Quatre Rois, s’étendent sur plus de 4 millions d’hectares de terre et de mer situés à l’extrême ouest de la nouvelle Guinée. 

Egalement nommé iles de Papouasie Occidentale, cet archipel est constitué de 4 iles principales, Waigeo, Salawati, Misool et Batanta, et d’une multitude d’iles secondaires environnantes (dont notamment Kofiau, Gebe, Fam …). Alors que Salawati et Batanta ne sont aujourd’hui distantes que de 5 km, les eaux calmes et profondes de l’étroit détroit de Sagewin qui les sépare trahissent un passé géologique totalement différent pour les régions de l’archipel situées respectivement au nord et au sud du détroit.



Image
(Extrait de L'Archipel Malais
J.R.Wallace - 1969)



Waigeo et Batanta au nord, étaient situées à l’origine dans l’océan pacifique a plus de 2000 km au nord est et faisait parti d'une suite ophiolitique de la période Eocene, connue comme l’Arc de Halmahera.
Au sud, les iles de Salawati et Misool, ainsi que Péninsule voisine du Vogelkop représentent en fait un vaste fragment de la croûte continentale Australienne en déplacement vers le nord, mais qui a toujours été relativement proche de sa position actuelle et semble maintenant complètement stabilisé.

Durant la période de recul des mers du Pleistocene, les iles de Misool et Salawati étaient réunies avec une péninsule Vogelkop très agrandie, alors que Waigeo et Batanta étaient regroupées en une terre émergée unique: ‘Waitanta’.

L’isolation prolongée de Waitanta a été à l‘origine de l’apparition de formes de vies endémiques presque mythique telle que le Talégalle de Bruijn (Aepypodius bruijnii), le Paradisier républicain (Cicinnurus respublica) ou le Paradisier rouge (Paradisaea rubra).

icoConséquences de l'isolation

A l’opposé la population d’oiseaux de Misool apparut dès les premiers jours de son recensement comme proche des espèces identifiées sur l’ile principale de Nouvelle Guinée et démontrant de fait peu d’endémisme.
L'avifaune diverse et coloriée de la forêt des basses terres de Misool abrite malgré tout cinq sous espèces endémiques d’oiseau et l'ile s’est également avérée unique en dévoilant 4 espèces de mégapodes ou oiseaux incubateurs.




Image
(Photo E.B.)  
 Retour ...
Image


Sommaire de l'article

Image

Reconnaissance sur la Rivière Gam

  L'incroyable malchance de Alfred Russuel Wallace - 1869

Historique de l'exploration de Misool
 
Image Sud Est de Misool: Rivière Gam et alentours
  L'évolution géologique et ses conséquences

Histoire des habitants et des villages
 
 
Image

En remontant le cours de la rivière Gam